Mini : la plus grande des Transats

130830_MINITRANSAT_01

  • Actu course : La Mini Transat à nouveau à guichets fermés : 84 concurrents au départ
  • Tourisme : Ouverture du village départ à Douarnenez du 3 au 13 octobre
La petite entreprise de la Mini ne connaît pas la crise. Une fois de plus, la course sur ces bateaux de seulement 6,50 mètres va faire le plein avec, au 30 août, 84 concurrents admis à participer, le maximum de la jauge prévue par l’organisateur et la classe Mini. Du coureur semi-professionnel au chef d’entreprise en congé, des concurrents venus de presque tous les continents, le panel présente une incroyable diversité. Comme quoi, la Mini Transat ne sera jamais une course tout à fait comme les autres.

130830_MINITRANSAT_02

Au 30 août, la liste officielle des candidats à l’aventure est tombée. Ils seront bien 84 au départ et pour l’heure, une dizaine de navigateur attend encore de savoir si parmi eux, quelques uns ne se désisteront pas. Parmi les inscrits définitifs, ils sont plusieurs à n’avoir toujours pas bouclé leur budget et à l’échéance du 13 septembre, la totalité des droits d’inscriptions (2000 €) resteront dus à l’organisateur. Il y a donc de fortes chances que la liste évolue encore dans les deux prochaines semaines, suite à quelques désistements de candidats qui n’auront pas les moyens de partir dans de bonnes conditions. Affaire à suivre…
A noter encore qu’ils seront 31 étrangers, de l’Estonie à l’Australie, à prendre le départ : Douarnenez risque donc de résonner d’une multitude d’accent au début du mois d’octobre.

Coureurs par vocation et métiers improbables

Comme chaque année, il y a ceux pour qui la Mini Transat est un tremplin pour une carrière de coureur du large. Derniers en date à s’être qualifiés, suite à leur participation à la Transgascogne, Nicolas Boidevezi, brillant vainqueur des Sables – les Açores – Les Sables en 2012 ou Julien Pulvé qui, malgré une inscription tardive, entend bien bousculer la hiérarchie des favoris.
Mais d’autres troquent leurs habits civils pour le ciré de marin. Louis Mauffret, responsable commercial des Chantiers du Guip, passe avec une certaine aisance régulièrement du monde des bateaux du patrimoine à son prototype quand Yann Le Pautremat délaisse son activité de chirurgien dentiste pour aller traverser l’océan. David Genest, quant à lui, exerce le métier de cordiste en région parisienne. Il part ainsi à l’assaut des façades des immeubles pour des travaux d’entretien, ou pour toute mission qui exige des spécialistes de cet alpinisme un peu particulier.

Le Port Rhu en fête : animations et expositions pendant 10 jours en octobre

Pendant que les coureurs mettent la dernière main à leur préparation, à Douarnenez, la ville se mobilise pour que la fête soit belle. Les 84 bateaux seront amarrés du 3 au 13 octobre 2013 dans le Port Rhu au pied de la place de l’Enfer de manière à ce que le public bénéficie de cette arène à mer ouverte pour admirer la flotte.
Le Port Musée participe aussi à sa manière en ouvrant une exposition inédite sur l’histoire de la Mini Transat et ce qu’elle a apporté au monde de la course au large : vivier de coureurs hauturiers de Jean-Luc Van Den Heede, à Loïck Peyron en passant par Marc Guillemot ou Michel Desjoyeaux, la Mini Transat a été un véritable révélateur de talents. Mais la Mini, c’est aussi nombre d’innovations technologiques dont plusieurs auront été reprises plus tard sur les voiliers du Vendée Globe. Enfin, c’est un véritable brassage des cultures et des origines. L’exposition ouvrira le 5 octobre et se prolongera jusqu’au 17 mars 2014.
Cette couleur si particulière de la Mini Transat, Douarnenez va s’efforcer de la propager auprès du public : dix jours avant le départ, le 3 octobre, la flotte devra être au grand complet dans le Port Rhu. Le 6 octobre, ce sera le prologue de la course, en baie de Douarnenez, avec en arrière plan les reliefs du Menez Hom sous les couleurs d’automne. Une semaine durant, jusqu’au jour du grand départ, le village de la Mini Transat accueillera les stands des partenaires, des expositions thématiques et de nombreuses animations de rues. Les 5 et 6 octobre le Port Musée accueillera un concert de musique classique, puis une formation de jazz le 9.
En un mot comme en cent, c’est bien à Douarnenez qu’il faudra être en ce début de mois d’octobre, sous peine de manquer un des plus jolis moments de la course au large.

130830_MINITRANSAT_03
***
Le parcours 2013 : retour aux origines
Première étape Douarnenez – Arrecife (île de Lanzarote) : 1200 milles.
Deuxième étape Arrecife – Pointe à Pitre : 2800 milles.Les dates à retenir
Prologue le 6 octobre 2013.
Départ de Douarnenez le 13 octobre 2013 à 13h. Arrivée aux Canaries entre le 23 et le 26 octobre 2013.
Départ des Canaries le 9 novembre 2013. Arrivée en Guadeloupe entre le 23 et le 30 novembre 2013.